HippoVino Hebdo

Voici les éditions précédentes de l'infolettre HippoVino Hebdo. Les vins et les infos vineuses de la semaine.

Inscrivez-vous pour recevoir HippoVino Hebdo chaque mercredi, c'est gratuit !

Twitter

Facebook

    Les vendanges débuteront autour du 15 septembre en Champagne, mais les problèmes de gel, de grêle et de mildiou – une maladie de la vigne qui affecte particulièrement les vignes abîmées par les intempéries – vont conduire à une récolte de 15 % à 50 % inférieure à la moyenne selon les zones, du jamais vu depuis 30 ans.

    Heureusement, la majorité des cuvées de Champagne sont produites avec des vins de plusieurs millésimes, ce qu’on appelle dans la région des vins de réserve. Les stocks des années précédentes permettront donc de produire un bon nombre de bouteilles, mais les revenus des vignerons seront néanmoins affectés par cette baisse.

    La semaine dernière nous vous parlions du début des vendanges en France. Au Québec, les raisins sont encore assez loin d’être mûrs mais ce sera bientôt la Fête des vendanges Magog-Orford, plus précisément les 3, 4, 5, 10 et 11 septembre prochains.

    Cette année nous n’aurons pas de kiosque, mais nous y serons en visiteurs pour faire comme vous, c’est-à-dire goûter aux vins et autres gourmandises du terroir québécois. Nous sommes actuellement en train de mettre à jour les fiches des vins qui seront présents à la fête, que vous pouvez facilement accéder via notre page Fête des vendanges Magog-Orford.

    L’été est enfin là avec des températures plus chaudes, propices aux vacances et au farniente. Qui dit farniente, dit apéro, on boira donc davantage de vins blancs et rosés. Certains préfèrent les rouges, pourquoi pas, surtout s’ils ont une certaine acidité et s’ils sont servis un peu plus frais que d’habitude. C’est d’ailleurs vrai pour tous les vins, car ils vont se réchauffer plus rapidement dans le verre. Gardez à portée de la main un seau avec de l’eau et de la glace pour rafraîchir vos bouteilles avant le service.

    Si vous préférez des rouges plus corsés, pourquoi pas, surtout si vous les servez avec des bouchées un peu épicées, des merguez grillées ou des viandes avec une sauce BBQ. Là encore, rafraîchissez vos bouteilles pour les servir autour de 14°C.

    Hier le regroupement Beer Institute, dont font partie Anheuser-Busch InBev, Molson Coors, Constellation Brands et Heineken, a annoncé sa volonté d’afficher l’information nutritionnelle sur leurs bouteilles de bière. Ils encouragent aussi leurs membres à indiquer la liste des ingrédients sur les étiquettes. Bravo pour ces initiatives qui vont dans une direction souhaitée par les consommateurs, la transparence !

    Malheureusement, nous n’avons pas encore entendu parler d’initiative semblable dans le monde du vin. Certes, quelques vignerons californiens, notamment le fameux Randall Grahm du domaine Bonny Doon, affichent leurs listes d’ingrédients, mais ils sont bien peu nombreux à le faire. Certains vous diront qu’ils manquent de place mais soyons sérieux, si on peut présenter ces informations sur une bouteille de bière (voir la photo de bière Beck sans alcool qui illustre ce texte), on le peut aussi sur une bouteille de vin.