HippoVino Hebdo

Voici les éditions précédentes de l'infolettre HippoVino Hebdo. Les vins et les infos vineuses de la semaine.

Inscrivez-vous pour recevoir HippoVino Hebdo chaque mercredi, c'est gratuit !

Twitter

Facebook

    Avec le début du printemps, c’est aussi le début des Primeurs de Bordeaux pour le millésime 2016. Cette activité permet aux spécialistes de goûter et évaluer des vins qui ne seront prêts que beaucoup plus tard et aux négociants de placer d’avance des commandes à un prix privilégié.

    C’est donc un moment intensément commercial, mais c’est aussi une première opportunité pour comprendre le millésime en gestation. Les résultats des dégustations ne sont pas encore connus, mais les commentaires des oenologues, tels ceux de Stéphane Derenoncourt dans le Figaro, sont enthousiastes.

    Le millésime 2015 a donné d’excellents résultats dans le Beaujolais, c’est même presque un euphémisme. L’excellence a aussi dopé les résultats en matière de ventes, avec une hausse des exportations vers le Royaume-Uni de plus de 12% et même plus de 30% pour les fameux crus du Beaujolais.

    Les efforts de revalorisation de cette belle appellation sont ainsi justement récompensés. On trouve en ce moment plusieurs Beaujolais 2015 sur les tablettes de nos SAQ, nous vous encourageons à les essayer pour vous convaincre de leur qualité.

    Cette Journée internationale des femmes est un bon moment pour célébrer la fin du sexisme dans un monde du vin qui fut longtemps un refuge machiste. Certes, cela ne signifie pas la fin de tout comportement sexiste, mais on trouve désormais des femmes dans toutes les sphères d’activité reliées au jus de raisin fermenté.

    Il y a des femmes propriétaires de vignobles, des vigneronnes, des œnologues, des sommelières, bref des femmes dans toutes les professions de la chaîne viticole. Non seulement elles sont là, mais elles y réussissent tout aussi bien que leurs collègues masculins. Bravo mesdames, on apprécie chaque jour votre contribution.

    Quand on lit sur le vin, on peut facilement distinguer deux visions radicalement opposées. Certains voient la production du vin comme un travail scientifique et vont vous parler chiffres, analyses et technologies. D’autres projettent une vision qu’on peut qualifier de bucolique ou romantique, où le pied de vigne est un être vivant au comportement quasi humain et le goût du vin influencé par les astres.

    Vous avez peut-être entendu parler de vin végétalien ou vegan. C’est une notion surprenante au premier abord car le vin est par définition une substance d’origine végétale. On se demande donc pourquoi TOUS les vins ne sont pas végétaliens.

    C’est simplement parce que pour le clarifier avant de le mettre en bouteille, la phase appelée collage du vin, on utilise souvent des produits d’origine animale comme des blancs d’œufs ou des farines de poisson. Les mentions « contient des œufs ou du poisson » apparaissent d’ailleurs sur les bouteilles afin de prévenir les personnes allergiques à ces substances, même si celles-ci ne sont présentes qu’à l’état de traces.