HippoVino Hebdo

Le plaisir du vin est plus important que sa composition
13 mai 2015

Plaisir et composition du vin  |  Les mots du vin  |  Nouvelles vineuses  |  Blogueur vin  |  Twitteur vin  |  Vin de la semaine  |  Notre sélection  |  Sur le blogue

Plaisir et composition du vin

HippoVino

Plusieurs des sujets qui ont animé le monde du vin au Québec dans les dernières semaines concernaient la composition chimique des vins. On a parlé du taux d’alcool, des sulfites et abondamment du sucre résiduel. Ce dernier est d’ailleurs maintenant affiché sur le site de la SAQ, qui imite ainsi sa voisine ontarienne, la LCBO. Dans tous les domaines reliés au secteur alimentaire, la transparence est une tendance lourde, car jugée prioritaire par les consommateurs. Le vin n’y échappe pas et c’est très bien ainsi. Nous allons d’ailleurs ajouter le taux de sucre sur les nouvelles fiches de vin du site Hippovino, et compléter les fiches plus anciennes lorsque nous faisons des mises à jour.

Par contre, si ce type d’information a son utilité, nous pensons que le plaisir du vin est plus important que sa composition chimique ou que sa technique d’élaboration. Nos recommandations sont donc basées uniquement sur le contenu de la bouteille et sur le plaisir qu’il procure. À la bonne vôtre !

Les mots du vin

• Passerillé : après la vendange, certains raisins sont passerillés, c’est-à-dire partiellement séchés sur un lit de paille. Ils deviennent ainsi plus concentrés en sucre et en saveur. Cette technique est notamment utilisée en Italie pour les vins de l’appellation Amarone.

Nouvelles vineuses

Un joyau de Bourgogne : le magazine Le Point nous fait visiter la prestigieuse maison Bouchard Père et Fils, fondée en 1731. 200 hectares de vignes qui couvrent 120 appellations différentes.

Nouvelles cuvées de Champagne chez Mumm : la prestigieuse maison de Reims mise sur l’exportation en créant les cuvées No 1 et No 6, une destinée aux néophytes et une pour les amateurs de champagnes plus complexes. La No 6 est basée sur une durée de vieillissement de 72 mois au minimum.

Des faux Chablis : en France, un négociant en vins de l’Yonne est accusé d’avoir mélangé des blancs de diverses provenances pour les revendre comme des vins de la prestigieuse appellation bourguignonne. La fraude aurait duré près de 10 ans et les faux Chablis auraient été exportés.

Confusion sexuelle dans les vignes : cette technique de viticulture vise à protéger les vignes des tordeuses de la grappe sans utiliser d’insecticide chimique. Les diffuseurs de phéromones sèment la confusion chez les papillons nuisibles. Ingénieux et efficace.

Les ventes d’hydromel sont en hausse de 42% aux États-Unis : la série « Game of Thrones » pourrait avoir eu un impact, même si l’hydromel occupe une place mineure dans la fameuse saga.

Blogueur vin

Le blogue du Club des Dégustateurs de Grands Vins : Yves Mailloux est le président de ce club montréalais, qui offre des cours et des ateliers de dégustation. On en avait parlé ici : Une soirée de dégustation au Club des Dégustateurs de Grands Vins. Le blogue regorge de notes de dégustation intéressantes. Yves est aussi chroniqueur vin au Huffington Post Québec et on peut le suivre sur Twitter : @ClubDGV.

Twitteur vin

@AOCLanguedoc : un compte qui regroupe les nouvelles des différents vins en appellations AOC Languedoc.

Vin de la semaine

Peppoli Chianti Classico

Peppoli Chianti Classico : c’est un grand classique de la prestigieuse maison de Toscane Marchese Antinori. 90% de sangiovese avec un peu de syrah et de merlot, et cela donne un Chianti moderne et accessible, qui fait merveille pour la saison des grillades sur le barbecue.

Partager !

Le vin de la semaine et notre sélection du moment

Twitter Facebook

Notre sélection

Château Tour des Gendres Cuvée des Conti : en provenance de Bergerac, non loin de Bordeaux, ce vin blanc utilise des raisins de sémillon légèrement passerillés pour développer ce côté aromatique qui est très à la mode en ce moment. Le 2013 est équilibré et bien réussi, malgré les difficultés climatiques associées à ce millésime dans le Sud-Ouest.

Corbières la Garnotte : le vigneron du Languedoc Jean-Noël Bousquet a baptisé ainsi cette cuvée destinée aux consommateurs du Québec, car elle provient de vignes plantées sur un terrain particulièrement caillouteux. Fait de syrah, carignan et grenache, ce petit rouge des Corbières prouve qu’il existe encore du bon vin vendu moins de 12 $ à la SAQ.

Sur le blogue

Le taux de sucre des vins affiché sur le site SAQ

Roussillon : des vins rouges de caractère !

Que boivent-ils durant les séries de la LNH ?

À votre santé !

 

HippoVino.com


L'équipe HippoVino.com
Découvrir  |  Déguster  |   Partager
www.hippovino.com


Partager cette édition HippoVino Hebdo !

Partager maintenant !