HippoVino Hebdo

Voici les éditions précédentes de l'infolettre HippoVino Hebdo. Les vins et les infos vineuses de la semaine.

Inscrivez-vous pour recevoir HippoVino Hebdo chaque mercredi, c'est gratuit !

Twitter

Facebook

    Beaucoup de critiques de vins contiennent également des suggestions d’accords mets-vins et celles-ci sont très appréciées des consommateurs. Personnellement, j’aime aussi beaucoup lire les articles qui décrivent comment bâtir de tels accords. Ils permettent de comprendre que plusieurs accords sont possibles dans chaque situation.

    Ainsi, une chronique récente de Bill Zacharkiw dans The Gazette expliquait pourquoi il recommandait des vins puissants, bien fruités et boisés pour accompagner les viandes grillées sur le barbecue. Un accord d’ailleurs très classique. Le Terre Rouge Easton Zinfandel et le Masciarelli Montepulciano d'Abruzzo figuraient dans ses suggestions.

    Je n’aime pas critiquer les médias, le métier d’informer est beaucoup plus difficile qu’on ne le pense en général et la compétition crée une forte pression pour « sortir la nouvelle.» Mais hélas le vin fait partie des sujets souvent très mal traités pour ne pas dire maltraités dans plusieurs médias génériques.

    Dans les exemples récents, on a vu une pluie d’articles parlant du meilleur rosé du monde pour un vin primé d’une médaille d’argent à un concours, alors que trois autres rosés avaient obtenu une médaille d’or ! Cette semaine, on a annoncé qu’Amazon se lançait dans la production de vin alors que le géant du commerce électronique avait simplement signé la distribution de 3 vins en exclusivité.

    La grande compagnie française Michelin vient d’annoncer aujourd’hui un investissement majeur dans les médias vin Wine Advocate / RobertParker.com. Évidemment cela n’a rien à voir avec les pneus, mais il s’agit plutôt d’un partenariat avec la division qui édite le fameux guide gastronomique. Les étoiles Michelin seront-elles remplacées par une note sur 100? OK, on blague, là…

    Le lien entre gastronomie et grands crus est une évidence et tous les restaurants étoilés ont une cave à vin de haut calibre. Michelin et Wine Advocate collaboraient déjà pour des événements gastronomiques en Asie, c’est donc un mariage logique, d’autant plus que Wine Advocate a très bien négocié son virage numérique, alors que Michelin semble peiner à se transformer.

    Après les épisodes de gel et de grêle qui avaient ravagé plusieurs vignobles français au printemps, la vague de chaleur récente a provoqué une poussée fulgurante de la croissance de la vigne. Les bourgeons tardifs ont donc de bonnes chances de bien mûrir, dans de bonnes conditions sanitaires et assez tôt pour échapper aux risques d’intempéries de fin de saison.

    On reproche souvent aux viticulteurs de ne pas respecter l’environnement, il est donc important de souligner leurs actions positives à cet égard, qui sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses et de plus en plus visibles.

    Le changement climatique est déjà une réalité très perceptible dans les vignes : dates de vendanges plus précoces, degré d’alcool plus élevé, défaut d’acidité, les signes ne manquent pas. Ces réalités et les engagements de grands groupes vinicoles, autant que de petits producteurs, ont occupé une bonne place au dernier salon Vinexpo, à Bordeaux.